Bible-Centre

Le 5 décembre 2016

La Bible de Jerusalem

Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom? Car seul tu es saint; et tous les païens viendront se prosterner devant toi, parce que tu as fait éclater tes vengeances.

Réflexions

La représentation du jour du Jugement et de la résurrection générale était propre à la plupart des croyants Juifs bien avant l'arrivée au monde du Sauveur. Et cette représentation supposait que vient au Jugement tout le monde, indépendamment du fait si quelqu’un pendant sa vie appartenait au peuple de Dieu ou pas...

La représentation du jour du Jugement et de la résurrection générale était propre à la plupart des croyants Juifs bien avant l'arrivée au monde du Sauveur. Et cette représentation supposait que vient au Jugement tout le monde, indépendamment du fait si quelqu’un pendant sa vie appartenait au peuple de Dieu ou pas. Un tel regard sur le Jugement était dû, avant tout, à la compréhension du fait que le Dieu d'Israël est aussi le Dieu de tout le monde, et il jugera non seulement Son peuple, mais aussi tous les autres peuples de la terre.

Mais sous la lumière des révélations du Nouveau Testament, les chrétiens ont commencé à regarder le Jugement pas tout à fait comme ils le regardaient et le regardent les Juifs. Du point de vue judaïque, le Jugement est un processus si ce n’est pas momentané, alors dans tous les cas, plus ou moins comprimé dans le temps, il suppose que les ressuscités viennent au Jugement pour que Dieu fasse le bilan de leur vie vécue sur terre et donne la définition appropriée. Pour le chrétien le Jugement commence avec l'arrivée au monde du Messie : en effet, Jésus dit directement que celui qui croit en Lui ne vient pas au Jugement, mais celui qui Le rejette est condamné par ce même rejet. Dans un tel cas on pourrait appeler notre époque - l'époque du Jugement : car le choix est possible jusqu'au jour du retour du Sauveur, lorsque les bilans seront faits.

D'autre part, notre époque est non seulement l'époque du Jugement, mais aussi l'époque du Royaume à venir. L’un est lié à l'autre : car l'acceptation ou le rejet du Christ signifie aussi l'acceptation ou le rejet de ce Royaume, qu'Il a apporté au monde. Et l’homme ne vient pas au Jugement, selon Ses propres mots, pas parce qu’il prend telle ou autre décision, mais parce que la décision de se fier à Christ signifie également le choix du Royaume, et l'introduction à la vie du Royaume élimine la question du Jugement. Mais si c’est ainsi, alors y a-t-il de sens en général de parler du Jugement conformément aux chrétiens?

Si nous qui nous appelons Chrétiens étions tels dans la plénitude et jusqu'à la fin, alors il n’aurait vraiment pas eu de sens de parler du Jugement à notre égard, comme il n’y a pas de sens d’en parler à l’égard de ceux qui dans le Livre de Révélation sont appelés «participants de la première résurrection», sur qui «la deuxième mort n'a pas de pouvoir». Dans certaines églises, de tels gens sont appelés «saints», bien qu'il serait plus exact d’appeler leur vie l'exemple chrétien de la justice (car «saints» dans les livres du Nouveau Testament sont appelés tous les chrétiens sans exception). Mais, puisque dans notre vie spirituelle nous sommes assez souvent chrétiens seulement par moments, nous nous joignons à la vie du Royaume de temps en temps, et la plupart de temps nous vivons la vie de «ce monde», alors il nous faudra au Jugement faire le bilan de ce notre double existence. Et il n’y a qu’un moyen pour éviter le Jugement: devenir enfin des gens spirituellement entier et ne vivre que la vie du Royaume. Ou plus simplement parlant, devenir enfin des vrais chrétiens.

Montrer le texte en entier
Réduire

Que dit la Bible sur....

La Bible appelle le mariage union éternelle entre l’homme et la femme, dans laquelle les deux atteignent l’unité spirituelle et corporelle et deviennent un seul être. L’instauration du mariage a lieu à la fin de la création du monde, le mariage devient un trait inamissible de l’Homme. En outre, on peut comprendre des récits Bibliques que la notion « Homme » doit être en premier lieu associée à un couple, composé d’un homme et d’une femme. D’après le témoignage dans la Genèse 2:18-24, l’homme a besoin d’un « secoureur », c'est-à-dire qu’il ne peut accomplir seul les taches qui lui ont été données « cultiver et garder » le Jardin d’Eden. Il s’avère nécessaire d’avoir une unité absolue...

Questions - réponses

 

Je vous ai déjà demandé si les Hommes ressuscités auront une forme physique le jour du Jugement dernier, et je vous remercie pour votre réponse. Mais j’ai encore une petite question : où se trouvent les âmes des morts avant le Jour du Seigneur ? L’âme ne vient-elle pas à Dieu après la mort du corps ? Si c’est le cas, est-ce que ça veut dire que les âmes y vont tout simplement attendre le Jour lors duquel ils reprendront leurs corps physique ? Ai-je bien compris ?

 

Il est peu probable que dans la question « Où se trouvent les âmes des morts avant le Jour du Seigneur ? » le mot « où » peut-être utilisé. Il est probable que cette formulation est incorrecte. Tout ce qui se passe en dehors du temps, c’est-à-dire dans l’éternité ou, comme on le dit, « auprès de Die 

Suite à l’inscription, vous pouvez vous abonner à un acheminement de textes de n’importe quel plan de lecture de la Bible.

Nous avons à l’idée de mettre en œuvre, progressivement, des possibilités de paramétrage personnalisé ainsi que d’autres services pour des utilisateurs déjà inscrits. Nous vous conseillons donc de vous inscrire dès maintenant (gratuitement, bien sûr).