Библия-Центр
РУ

Мысли вслух на Jg 5:1-31

Поделиться
En ce jour-là, Débora et Baraq, fils d'Abinoam, chantèrent, disant :
Puisqu'en Israël des guerriers ont dénoué leur chevelure, puisque le peuple s'est offert librement, bénissez Yahvé!
Écoutez, rois! Prêtez l'oreille, princes! Moi, pour Yahvé, moi je chanterai. Je célébrerai Yahvé, Dieu d'Israël.
Yahvé, quand tu sortis de Séïr, quand tu t'avanças des campagnes d'Édom, la terre trembla, les cieux se déversèrent, les nuées fondirent en eau.
Les montagnes ruisselèrent devant Yahvé, celui du Sinaï, devant Yahvé, le Dieu d'Israël.
Aux jours de Shamgar fils d'Anat, aux jours de Yaèl, il n'y avait plus de caravanes; ceux qui s'en allaient par les chemins prenaient des sentiers détournés.
Les villages étaient morts en Israël, ils étaient morts, jusqu'à ton lever, ô Débora, jusqu'à ton lever, mère en Israël!
On choisissait des dieux nouveaux, alors la guerre était aux portes; on ne voyait ni bouclier ni lance pour quarante milliers en Israël!
Mon cœur va aux chefs d'Israël, avec les libres engagés du peuple! Bénissez Yahvé!
10 Vous qui montez des ânesses blanches, assis sur des tapis, et vous qui allez par les chemins, chantez,
11 aux acclamations des pâtres, près des abreuvoirs. Là on célèbre les bienfaits de Yahvé, ses bienfaits pour ses villages d'Israël! Alors le peuple de Yahvé est descendu aux portes.
12 Éveille-toi, éveille-toi, Débora! Éveille-toi, éveille-toi, clame un chant! Courage! Debout, Baraq! et prends ceux qui t'ont pris, fils d'Abinoam!
13 Alors Israël est descendu aux portes, le peuple de Yahvé est descendu pour sa cause, en héros.
14 Les princes d'Éphraïm sont dans la vallée. Derrière toi Benjamin est parmi les tiens. De Makir sont descendus des chefs, de Zabulon, ceux qui portent le bâton de commandement.
15 Les princes d'Issachar sont avec Débora, et Nephtali, avec Baraq, dans la vallée s'est lancé sur ses traces. Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement.
16 Pourquoi es-tu resté dans les enclos à l'écoute des sifflements, près des troupeaux ? Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement.
17 Galaad est resté au-delà du Jourdain, et Dan, pourquoi vit-il sur des vaisseaux ? Asher est demeuré au bord de la mer, il habite tranquille dans ses ports.
18 Zabulon est un peuple qui a bravé la mort, ainsi que Nephtali, sur les hauteurs du pays.
19 Les rois sont venus, ils ont combattu, alors ils ont combattu, les rois de Canaan, à Tanak, aux eaux de Megiddo, mais ils n'ont pas ramassé d'argent en butin.
20 Du haut des cieux les étoiles ont combattu, de leurs chemins, elles ont combattu Sisera.
21 Le torrent du Qishôn les a balayés, le torrent des temps anciens, le torrent du Qishôn! Marche hardiment, ô mon âme!
22 Alors les sabots des chevaux ont martelé le sol : ils galopent, ils galopent ses coursiers!
23 Maudissez Méroz, dit l'Ange de Yahvé, maudissez, maudissez ses habitants : car ils ne sont pas venus à l'aide de Yahvé, à l'aide de Yahvé parmi les héros.
24 Bénie entre les femmes soit Yaèl la femme de Héber le Qénite , entre les femmes qui habitent les tentes, bénie soit-elle!
25 Il demandait de l'eau, elle a donné du lait, dans la coupe des nobles elle a offert de la crème.
26 Elle a tendu la main pour saisir le piquet, la droite pour saisir le marteau des travailleurs. Elle a frappé Sisera, elle lui a brisé la tête, elle lui a percé et fracassé la tempe.
27 Entre ses pieds il s'est écroulé, il est tombé, il s'est couché, à ses pieds il s'est écroulé, il est tombé. Où il s'est écroulé, là il est tombé, anéanti.
28 Par la fenêtre elle se penche, elle guette, la mère de Sisera, à travers le grillage : " Pourquoi son char tarde-t-il à venir ? Pourquoi sont-ils si lents, ses attelages ? "
29 La plus avisée de ses princesses lui répond, et elle se répète à elle-même :
30 " Sans doute ils recueillent, ils partagent le butin : une jeune fille, deux jeunes filles par guerrier! un butin d'étoffes de couleur brodées pour Sisera, une broderie, deux broderies pour mon cou! "
31 Ainsi périssent tous tes ennemis, Yahvé! et ceux qui t'aiment, qu'ils soient comme le soleil quand il se lève dans sa force! Et le pays fut en repos pendant quarante ans.
Свернуть

Воспевая победу над врагами, Девора сложила не просто памятную песнь, но псалом, где события осмыслены с точки зрения водительства народа Господом. Одно из ключевых мест гимна — «Избрали новых богов, оттого война у ворот», отражает понимание смысла происшедших событий. Эта мысль не была новой, хотя и постоянно забывалась. Но другое важное место — «Попирай, душа моя, силу!» — содержит мысль, ещё вряд ли в то время утвердившуюся в народном сознании. В этих словах заключено прозрение Деворы: не оружием одержана победа, не физической силой, но силой веры. Это одно из тех мест в Ветхом Завете, где говорится не только о могуществе Господа, заступающегося за Свой народ, но и о силе веры, позволяюшей опереться на заступничество свыше.

Другие мысли вслух

 
На Jg 5:1-31
En ce jour-là, Débora et Baraq, fils d'Abinoam, chantèrent, disant :
Puisqu'en Israël des guerriers ont dénoué leur chevelure, puisque le peuple s'est offert librement, bénissez Yahvé!
Écoutez, rois! Prêtez l'oreille, princes! Moi, pour Yahvé, moi je chanterai. Je célébrerai Yahvé, Dieu d'Israël.
Yahvé, quand tu sortis de Séïr, quand tu t'avanças des campagnes d'Édom, la terre trembla, les cieux se déversèrent, les nuées fondirent en eau.
Les montagnes ruisselèrent devant Yahvé, celui du Sinaï, devant Yahvé, le Dieu d'Israël.
Aux jours de Shamgar fils d'Anat, aux jours de Yaèl, il n'y avait plus de caravanes; ceux qui s'en allaient par les chemins prenaient des sentiers détournés.
Les villages étaient morts en Israël, ils étaient morts, jusqu'à ton lever, ô Débora, jusqu'à ton lever, mère en Israël!
On choisissait des dieux nouveaux, alors la guerre était aux portes; on ne voyait ni bouclier ni lance pour quarante milliers en Israël!
Mon cœur va aux chefs d'Israël, avec les libres engagés du peuple! Bénissez Yahvé!
10 Vous qui montez des ânesses blanches, assis sur des tapis, et vous qui allez par les chemins, chantez,
11 aux acclamations des pâtres, près des abreuvoirs. Là on célèbre les bienfaits de Yahvé, ses bienfaits pour ses villages d'Israël! Alors le peuple de Yahvé est descendu aux portes.
12 Éveille-toi, éveille-toi, Débora! Éveille-toi, éveille-toi, clame un chant! Courage! Debout, Baraq! et prends ceux qui t'ont pris, fils d'Abinoam!
13 Alors Israël est descendu aux portes, le peuple de Yahvé est descendu pour sa cause, en héros.
14 Les princes d'Éphraïm sont dans la vallée. Derrière toi Benjamin est parmi les tiens. De Makir sont descendus des chefs, de Zabulon, ceux qui portent le bâton de commandement.
15 Les princes d'Issachar sont avec Débora, et Nephtali, avec Baraq, dans la vallée s'est lancé sur ses traces. Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement.
16 Pourquoi es-tu resté dans les enclos à l'écoute des sifflements, près des troupeaux ? Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement.
17 Galaad est resté au-delà du Jourdain, et Dan, pourquoi vit-il sur des vaisseaux ? Asher est demeuré au bord de la mer, il habite tranquille dans ses ports.
18 Zabulon est un peuple qui a bravé la mort, ainsi que Nephtali, sur les hauteurs du pays.
19 Les rois sont venus, ils ont combattu, alors ils ont combattu, les rois de Canaan, à Tanak, aux eaux de Megiddo, mais ils n'ont pas ramassé d'argent en butin.
20 Du haut des cieux les étoiles ont combattu, de leurs chemins, elles ont combattu Sisera.
21 Le torrent du Qishôn les a balayés, le torrent des temps anciens, le torrent du Qishôn! Marche hardiment, ô mon âme!
22 Alors les sabots des chevaux ont martelé le sol : ils galopent, ils galopent ses coursiers!
23 Maudissez Méroz, dit l'Ange de Yahvé, maudissez, maudissez ses habitants : car ils ne sont pas venus à l'aide de Yahvé, à l'aide de Yahvé parmi les héros.
24 Bénie entre les femmes soit Yaèl la femme de Héber le Qénite , entre les femmes qui habitent les tentes, bénie soit-elle!
25 Il demandait de l'eau, elle a donné du lait, dans la coupe des nobles elle a offert de la crème.
26 Elle a tendu la main pour saisir le piquet, la droite pour saisir le marteau des travailleurs. Elle a frappé Sisera, elle lui a brisé la tête, elle lui a percé et fracassé la tempe.
27 Entre ses pieds il s'est écroulé, il est tombé, il s'est couché, à ses pieds il s'est écroulé, il est tombé. Où il s'est écroulé, là il est tombé, anéanti.
28 Par la fenêtre elle se penche, elle guette, la mère de Sisera, à travers le grillage : " Pourquoi son char tarde-t-il à venir ? Pourquoi sont-ils si lents, ses attelages ? "
29 La plus avisée de ses princesses lui répond, et elle se répète à elle-même :
30 " Sans doute ils recueillent, ils partagent le butin : une jeune fille, deux jeunes filles par guerrier! un butin d'étoffes de couleur brodées pour Sisera, une broderie, deux broderies pour mon cou! "
31 Ainsi périssent tous tes ennemis, Yahvé! et ceux qui t'aiment, qu'ils soient comme le soleil quand il se lève dans sa force! Et le pays fut en repos pendant quarante ans.
Свернуть
Пророки, особенно ранние, были сторонниками воинственного яхвизма, а значит, и священной войны. Гимн Деборы — довольно типичный пример пророческой гимнографии, гимнографии воинской, напоминающей...  Читать далее

Пророки, особенно ранние, были сторонниками воинственного яхвизма, а значит, и священной войны. Гимн Деборы — довольно типичный пример пророческой гимнографии, гимнографии воинской, напоминающей героические песни других народов, как сопредельных, так и отдалённых. Героический эпос существует практически у всех народов, и у всех народов древности боги так или иначе ведут за собой тех, кто им поклоняется. В древности вообще все боги воевали вместе со своими народами — они ведь составляли с народом и с землёй, над которыми царили, единое целое.

На первый взгляд в песне Деборы мы видим совершенно то же самое: тут Яхве ведёт Свой народ в бой, на войну, на войну против врагов, который посягает, между прочим, и на яхвистские алтари тоже. При более внимательном взгляде, однако, можно заметить и некоторые отличия. Все народы древности призывали своих богов, когда шли в бой, но только в яхвизме совершенно отчётливо звучит мысль о том, что эта война целиком Божья, Божья гораздо больше, чем человеческая. Начало гимна несколько напоминает песнь Исхода из гл. 15 соответствующей книги: и тут, и там упоминаются земля, которая трясётся, небо, которое капает, как будто расплавленное, и горы, тающие под взглядом Яхве.

И тут, и там звучит если не полное и ясное осознание, то, по крайней мере, ощущение того, что происходящее имеет космическое измерение, что всякая Божья война, которую ведёт Божий народ, является не просто обычной войной, каких всегда было много на земле, а частью какого-то более масштабного процесса, процесса, в этой масштабности уникального и потому такого, противостоять которому бесполезно. Из него можно лишь выпасть, перестав быть его частью, выпасть, обратившись к другим, ложным богам. Тем, кто пошёл этим путём, будет казаться, что Бог проиграл войну, однако на самом деле они сами просто исключили себя своим отступничеством из того Божьего плана, с осуществлением которого были связаны все войны, которые вёл народ Божий. Пророческому взгляду это очевидно, и в песне Деборы он звучит совершенно отчётливо.

Свернуть

Благодаря регистрации Вы можете подписаться на рассылку текстов любого из планов чтения Библии

Мы планируем постепенно развивать возможности самостоятельной настройки сайта и другие дополнительные сервисы для зарегистрированных пользователей, так что советуем регистрироваться уже сейчас (разумеется, бесплатно).