Библия-Центр
РУ

Мысли вслух на Ex 9:1-35

L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, et tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
Si tu refuses de le laisser aller, et si tu le retiens encore,
voici, la main de l'Éternel sera sur tes troupeaux qui sont dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur les boeufs et sur les brebis; il y aura une mortalité très grande.
L'Éternel distinguera entre les troupeaux d'Israël et les troupeaux des Égyptiens, et il ne périra rien de tout ce qui est aux enfants d'Israël.
L'Éternel fixa le temps, et dit: Demain, l'Éternel fera cela dans le pays.
Et l'Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Égyptiens périrent, et il ne périt pas une bête des troupeaux des enfants d'Israël.
Pharaon s'informa de ce qui était arrivé; et voici, pas une bête des troupeaux d'Israël n'avait péri. Mais le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller le peuple.
L'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Remplissez vos mains de cendre de fournaise, et que Moïse la jette vers le ciel, sous les yeux de Pharaon.
Elle deviendra une poussière qui couvrira tout le pays d'Égypte; et elle produira, dans tout le pays d'Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des ulcères formés par une éruption de pustules.
10 Ils prirent de la cendre de fournaise, et se présentèrent devant Pharaon; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules.
11 Les magiciens ne purent paraître devant Moïse, à cause des ulcères; car les ulcères étaient sur les magiciens, comme sur tous les Égyptiens.
12 L'Éternel endurcit le coeur de Pharaon, et Pharaon n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Éternel avait dit à Moïse.
13 L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre.
15 Si j'avais étendu ma main, et que je t'eusse frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre.
16 Mais, je t'ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l'on publie mon nom par toute la terre.
17 Si tu t'élèves encore contre mon peuple, et si tu ne le laisses point aller,
18 voici, je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle tellement forte, qu'il n'y en a point eu de semblable en Égypte depuis le jour où elle a été fondée jusqu'à présent.
19 Fais donc mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n'auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront.
20 Ceux des serviteurs de Pharaon qui craignirent la parole de l'Éternel firent retirer dans les maisons leurs serviteurs et leurs troupeaux.
21 Mais ceux qui ne prirent point à coeur la parole de l'Éternel laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.
22 L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel; et qu'il tombe de la grêle dans tout le pays d'Égypte sur les hommes, sur les animaux, et sur toutes les herbes des champs, dans le pays d'Égypte.
23 Moïse étendit sa verge vers le ciel; et l'Éternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L'Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d'Égypte.
24 Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle; elle était tellement forte qu'il n'y en avait point eu de semblable dans tout le pays d'Égypte depuis qu'il existe comme nation.
25 La grêle frappa, dans tout le pays d'Égypte, tout ce qui était dans les champs, depuis les hommes jusqu'aux animaux; la grêle frappa aussi toutes les herbes des champs, et brisa tous les arbres des champs.
26 Ce fut seulement dans le pays de Gosen, où étaient les enfants d'Israël, qu'il n'y eut point de grêle.
27 Pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et leur dit: Cette fois, j'ai péché; c'est l'Éternel qui est le juste, et moi et mon peuple nous sommes les coupables.
28 Priez l'Éternel, pour qu'il n'y ait plus de tonnerres ni de grêle; et je vous laisserai aller, et l'on ne vous retiendra plus.
29 Moïse lui dit: Quand je sortirai de la ville, je lèverai mes mains vers l'Éternel, les tonnerres cesseront et il n'y aura plus de grêle, afin que tu saches que la terre est à l'Éternel.
30 Mais je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l'Éternel Dieu.
31 Le lin et l'orge avaient été frappés, parce que l'orge était en épis et que c'était la floraison du lin;
32 le froment et l'épeautre n'avaient point été frappés, parce qu'ils sont tardifs.
33 Moïse sortit de chez Pharaon, pour aller hors de la ville; il leva ses mains vers l'Éternel, les tonnerres et la grêle cessèrent, et la pluie ne tomba plus sur la terre.
34 Pharaon, voyant que la pluie, la grêle et les tonnerres avaient cessé, continua de pécher, et il endurcit son coeur, lui et ses serviteurs.
35 Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller les enfants d'Israël, selon ce que l'Éternel avait dit par l'intermédiaire de Moïse.
Свернуть

Катастрофа, захватившая Египет, описывается библейским автором очень схематично, выводы напрашиваются сами собой: нечестивый царь — неверующий народ — наказание, - и наоборот: пророк — верный народ — благополучие (израильтян не касается ни одна из египетских «казней»). На первый взгляд такое богословие довольно примитивно. Разве верующие люди не страдают? Разве в мировых катастрофах не гибнут люди разных убеждений, «хорошие» и «плохие»? Да и как различить хороших и плохих, и разве Бог не «благ к неблагодарным и злым»? За этим древним и специфическим языком («врагов казнить, наших помиловать») стоит и другая, более универсальная истина: зло, происходящее в мире, является следствием человеческого зла (пускай не напрямую), смерть приходит в мир из-за недоверия Богу, а следовательно, вера — путь жизни, пусть даже мы не всегда можем видеть это своими глазами.

Другие мысли вслух

 
На Ex 9:1-35
L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, et tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
Si tu refuses de le laisser aller, et si tu le retiens encore,
voici, la main de l'Éternel sera sur tes troupeaux qui sont dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur les boeufs et sur les brebis; il y aura une mortalité très grande.
L'Éternel distinguera entre les troupeaux d'Israël et les troupeaux des Égyptiens, et il ne périra rien de tout ce qui est aux enfants d'Israël.
L'Éternel fixa le temps, et dit: Demain, l'Éternel fera cela dans le pays.
Et l'Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Égyptiens périrent, et il ne périt pas une bête des troupeaux des enfants d'Israël.
Pharaon s'informa de ce qui était arrivé; et voici, pas une bête des troupeaux d'Israël n'avait péri. Mais le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller le peuple.
L'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Remplissez vos mains de cendre de fournaise, et que Moïse la jette vers le ciel, sous les yeux de Pharaon.
Elle deviendra une poussière qui couvrira tout le pays d'Égypte; et elle produira, dans tout le pays d'Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des ulcères formés par une éruption de pustules.
10 Ils prirent de la cendre de fournaise, et se présentèrent devant Pharaon; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules.
11 Les magiciens ne purent paraître devant Moïse, à cause des ulcères; car les ulcères étaient sur les magiciens, comme sur tous les Égyptiens.
12 L'Éternel endurcit le coeur de Pharaon, et Pharaon n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Éternel avait dit à Moïse.
13 L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre.
15 Si j'avais étendu ma main, et que je t'eusse frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre.
16 Mais, je t'ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l'on publie mon nom par toute la terre.
17 Si tu t'élèves encore contre mon peuple, et si tu ne le laisses point aller,
18 voici, je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle tellement forte, qu'il n'y en a point eu de semblable en Égypte depuis le jour où elle a été fondée jusqu'à présent.
19 Fais donc mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n'auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront.
20 Ceux des serviteurs de Pharaon qui craignirent la parole de l'Éternel firent retirer dans les maisons leurs serviteurs et leurs troupeaux.
21 Mais ceux qui ne prirent point à coeur la parole de l'Éternel laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.
22 L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel; et qu'il tombe de la grêle dans tout le pays d'Égypte sur les hommes, sur les animaux, et sur toutes les herbes des champs, dans le pays d'Égypte.
23 Moïse étendit sa verge vers le ciel; et l'Éternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L'Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d'Égypte.
24 Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle; elle était tellement forte qu'il n'y en avait point eu de semblable dans tout le pays d'Égypte depuis qu'il existe comme nation.
25 La grêle frappa, dans tout le pays d'Égypte, tout ce qui était dans les champs, depuis les hommes jusqu'aux animaux; la grêle frappa aussi toutes les herbes des champs, et brisa tous les arbres des champs.
26 Ce fut seulement dans le pays de Gosen, où étaient les enfants d'Israël, qu'il n'y eut point de grêle.
27 Pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et leur dit: Cette fois, j'ai péché; c'est l'Éternel qui est le juste, et moi et mon peuple nous sommes les coupables.
28 Priez l'Éternel, pour qu'il n'y ait plus de tonnerres ni de grêle; et je vous laisserai aller, et l'on ne vous retiendra plus.
29 Moïse lui dit: Quand je sortirai de la ville, je lèverai mes mains vers l'Éternel, les tonnerres cesseront et il n'y aura plus de grêle, afin que tu saches que la terre est à l'Éternel.
30 Mais je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l'Éternel Dieu.
31 Le lin et l'orge avaient été frappés, parce que l'orge était en épis et que c'était la floraison du lin;
32 le froment et l'épeautre n'avaient point été frappés, parce qu'ils sont tardifs.
33 Moïse sortit de chez Pharaon, pour aller hors de la ville; il leva ses mains vers l'Éternel, les tonnerres et la grêle cessèrent, et la pluie ne tomba plus sur la terre.
34 Pharaon, voyant que la pluie, la grêle et les tonnerres avaient cessé, continua de pécher, et il endurcit son coeur, lui et ses serviteurs.
35 Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller les enfants d'Israël, selon ce que l'Éternel avait dit par l'intermédiaire de Moïse.
Свернуть
Казни продолжаются. Стихийные бедствия обрушиваются на Египет одно за другим. Египетские маги уже признали своё бессилие, они уже прямо говорят фараону, что тут дело Божье, а потому они ничем не могут помочь...  Читать далее

Казни продолжаются. Стихийные бедствия обрушиваются на Египет одно за другим. Египетские маги уже признали своё бессилие, они уже прямо говорят фараону, что тут дело Божье, а потому они ничем не могут помочь. Даже народ начинает уже прислушиваться к словам странного пророка из евреев: ведь не прислушиваться, как показывает опыт, себе дороже. Если прислушаться, можно хотя бы минимизировать ущерб от стихии. Непреклонен остаётся лишь фараон. Впрочем, не совсем.

Иногда начинает казаться, что он готов отпустить народ. Обычно тогда, когда ситуация видится ему совсем уж катастрофической. Когда же она хотя бы на время улучшается — по молитвам всё того же Моисея, — фараон вновь становится прежним, жёстким и неуступчивым. Почему так? Что мешает ему увидеть очевидное, понять то, что уже понимают все его подданные? Боязнь потерять лицо? Может быть. Уступка с его стороны могла быть расценена всеми, и в первую очередь семитами, жившими в дельте, как слабость. Со слабыми обычно не церемонятся: за первой уступкой потребуют вторую, за второй — третью… Это, с точки зрения всякой власти, путь в пропасть.

Таким путём фараон пойти не мог. Было и другое: привычный уклад жизни. Привычные модели. Привычное мировоззрение. Если сейчас позволить одному из семитских племён уйти, это будет означать настоящий переворот, изменение всей жизни, всего мироощущения. Когда бывало, чтобы какие-то варвары заставляли фараонов Египта пойти у себя на поводу — да ещё вот так, без войны, не вторгаясь в Египет буйной ордой, а просто выпрашивая себе поблажки?

Невиданное дело! Кто будет после такого уважать его, фараона? Он и сам себя после этого уважать перестанет. К тому же ведь и неизвестно ещё, не мистификация ли всё происходящее, может быть, бедствия, обрушившиеся на страну, и не связаны напрямую со странным пророком. Может быть, вообще вот это самое бедствие и станет уже последним, и дальше всё будет опять как прежде… Но бедствия повторялись снова и снова, повторялись с тем, чтобы фараон наконец убедился: перед ним не случайность, народ надо отпускать, иначе конца катаклизмам не будет.

Свернуть
 
На Ex 9:1-35
L'Éternel dit à Moïse: Va vers Pharaon, et tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
Si tu refuses de le laisser aller, et si tu le retiens encore,
voici, la main de l'Éternel sera sur tes troupeaux qui sont dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur les boeufs et sur les brebis; il y aura une mortalité très grande.
L'Éternel distinguera entre les troupeaux d'Israël et les troupeaux des Égyptiens, et il ne périra rien de tout ce qui est aux enfants d'Israël.
L'Éternel fixa le temps, et dit: Demain, l'Éternel fera cela dans le pays.
Et l'Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Égyptiens périrent, et il ne périt pas une bête des troupeaux des enfants d'Israël.
Pharaon s'informa de ce qui était arrivé; et voici, pas une bête des troupeaux d'Israël n'avait péri. Mais le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller le peuple.
L'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Remplissez vos mains de cendre de fournaise, et que Moïse la jette vers le ciel, sous les yeux de Pharaon.
Elle deviendra une poussière qui couvrira tout le pays d'Égypte; et elle produira, dans tout le pays d'Égypte, sur les hommes et sur les animaux, des ulcères formés par une éruption de pustules.
10 Ils prirent de la cendre de fournaise, et se présentèrent devant Pharaon; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules.
11 Les magiciens ne purent paraître devant Moïse, à cause des ulcères; car les ulcères étaient sur les magiciens, comme sur tous les Égyptiens.
12 L'Éternel endurcit le coeur de Pharaon, et Pharaon n'écouta point Moïse et Aaron, selon ce que l'Éternel avait dit à Moïse.
13 L'Éternel dit à Moïse: Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon. Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu des Hébreux: Laisse aller mon peuple, afin qu'il me serve.
14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre.
15 Si j'avais étendu ma main, et que je t'eusse frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre.
16 Mais, je t'ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l'on publie mon nom par toute la terre.
17 Si tu t'élèves encore contre mon peuple, et si tu ne le laisses point aller,
18 voici, je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle tellement forte, qu'il n'y en a point eu de semblable en Égypte depuis le jour où elle a été fondée jusqu'à présent.
19 Fais donc mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n'auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront.
20 Ceux des serviteurs de Pharaon qui craignirent la parole de l'Éternel firent retirer dans les maisons leurs serviteurs et leurs troupeaux.
21 Mais ceux qui ne prirent point à coeur la parole de l'Éternel laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.
22 L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel; et qu'il tombe de la grêle dans tout le pays d'Égypte sur les hommes, sur les animaux, et sur toutes les herbes des champs, dans le pays d'Égypte.
23 Moïse étendit sa verge vers le ciel; et l'Éternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L'Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d'Égypte.
24 Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle; elle était tellement forte qu'il n'y en avait point eu de semblable dans tout le pays d'Égypte depuis qu'il existe comme nation.
25 La grêle frappa, dans tout le pays d'Égypte, tout ce qui était dans les champs, depuis les hommes jusqu'aux animaux; la grêle frappa aussi toutes les herbes des champs, et brisa tous les arbres des champs.
26 Ce fut seulement dans le pays de Gosen, où étaient les enfants d'Israël, qu'il n'y eut point de grêle.
27 Pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et leur dit: Cette fois, j'ai péché; c'est l'Éternel qui est le juste, et moi et mon peuple nous sommes les coupables.
28 Priez l'Éternel, pour qu'il n'y ait plus de tonnerres ni de grêle; et je vous laisserai aller, et l'on ne vous retiendra plus.
29 Moïse lui dit: Quand je sortirai de la ville, je lèverai mes mains vers l'Éternel, les tonnerres cesseront et il n'y aura plus de grêle, afin que tu saches que la terre est à l'Éternel.
30 Mais je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l'Éternel Dieu.
31 Le lin et l'orge avaient été frappés, parce que l'orge était en épis et que c'était la floraison du lin;
32 le froment et l'épeautre n'avaient point été frappés, parce qu'ils sont tardifs.
33 Moïse sortit de chez Pharaon, pour aller hors de la ville; il leva ses mains vers l'Éternel, les tonnerres et la grêle cessèrent, et la pluie ne tomba plus sur la terre.
34 Pharaon, voyant que la pluie, la grêle et les tonnerres avaient cessé, continua de pécher, et il endurcit son coeur, lui et ses serviteurs.
35 Le coeur de Pharaon s'endurcit, et il ne laissa point aller les enfants d'Israël, selon ce que l'Éternel avait dit par l'intermédiaire de Moïse.
Свернуть
Сегодняшнее чтение во многом отвечает на вопрос о том, почему всё же Бог не смог или не захотел смягчить сердце...  Читать далее

Сегодняшнее чтение во многом отвечает на вопрос о том, почему всё же Бог не смог или не захотел смягчить сердце фараона. Этим ответом является упоминание о том, что Бог вовсе не для того попускает казни египетские, чтобы просто стереть Египет и самого фараона с лица земли и убрать его с дороги, как досадную помеху Своим планам. Если бы цель заключалась только в этом, Богу ничего не стоило бы осуществить её намного быстрее (ст. 14 – 16). Но Ему важно, чтобы в противостоянии с упрямым фараоном стала очевидной для всех сила Божия (ст. 16). Казалось бы, если так, то лучшим доказательством силы и стало бы полное исчезновение с лица земли Египта и самого фараона. Но, видимо, сила Божия проявляется иначе. Ведь если бы, к примеру, Египет и впрямь был бы погублен каким-нибудь чудовищным природным катаклизмом, сила Божия проявила бы себя лишь как обычная природная сила, а Бог Библии в таком случае не очень отличался бы от любого языческого бога-громовника, разве лишь превосходя любого из них масштабами. Но Богу нужно не это. Ему нужны не трупы и не руины, а свидетели. Ведь отношения у Бога могут быть только с живыми людьми, и только живые люди могут рассказать другим о своих отношениях с Богом. По-видимому, способность Бога сокрушать города и страны одним ударом не является чем-то основополагающим для Его отношений с нами. Во всяком случае, Сам Он, обращаясь к человеку, внимания на этом не акцентирует. А вот признание Его как Владыки мироздания для Него чрезвычайно важно, и от фараона Он ждёт хотя бы такого признания — минимума, без которого никакие отношения с Ним человека становятся невозможны. И потому так важно для Него добровольное согласие фараона. Казалось бы, добровольным оно всё равно не является, ведь все казни египетские были, на первый взгляд, именно демонстрацией силы. Но демонстрация эта была, во-первых, избирательной, так что многие стихийные бедствия обошли народ Божий стороной (один из примеров тому мы находим и в сегодняшнем чтении, ст. 25 – 26), и, во-вторых, она была управляемой, прекращаясь по просьбе Моисея (пример тому есть и в сегодняшнем отрывке, ст. 33). Всё это должно было дать понять фараону, что Бог евреев, Которым он пренебрегает, хотя и может всё, тем не менее не стремится просто продемонстрировать Своё превосходство, Он хочет установления доверительных отношений, которые вполне возможны, если фараон решится признать Его Владыкой мира и, соответственно, исполнить то, чего Бог от него требует. Вначале добровольное и свободное признание власти Божией, и лишь потом — следование Его воле. Но если сердце человека продолжает упорствовать, такие отношения становятся невозможны, и тогда человек начинает видеть перед собой другой лик Бога, куда менее к нему благосклонный.

Свернуть

Благодаря регистрации Вы можете подписаться на рассылку текстов любого из планов чтения Библии

Мы планируем постепенно развивать возможности самостоятельной настройки сайта и другие дополнительные сервисы для зарегистрированных пользователей, так что советуем регистрироваться уже сейчас (разумеется, бесплатно).